Nouveau scandale Fillon ou vieille tradition bourgeoise ?

0

Ce mardi 31 janvier 2017, le site Mediapart révèle une nouvelle possible affaire d’emploi fictif dans l’entourage du candidat Fillon du parti Les Républicains, et ce quelques jours après les fracassantes révélations du Canard Enchaîné sur la série d’emplois fictifs dont aurait bénéficié son épouse.

Les allégations d’emplois fictifs concernant l’épouse Fillon sont suffisamment étayées pour que la justice se saisisse de l’affaire et entame une procédure. Avec la nouvelle affaire, il y a de fortes chances aussi qu’il y ait des suites judiciaires.

La personne en cause cette fois-ci est Alexia Demirdjian, conseillère en communication du candidat. Le site d’investigation révèle qu’elle a bénéficié d’une embauche début 2015 à un poste de « chargée de mission » au sein d’une fondation créée par un richissime mécène. Le problème, c’est qu’elle s’est engagée au même moment dans la campagne Fillon et que de nombreux indices prouvent que son passage à la fondation qui la salariait n’a laissé aucune trace.

L’étau se resserre autour du candidat Fillon lorsqu’on apprend que le milliardaire en question n’est autre que Marc Ladreit de Lacharrière, celui-là même qui a fait bénéficier Pénélope Fillon d’un emploi visiblement fictif de critique littéraire au sein de sa Revue des deux Mondes.

Cette nouvelle affaire est plus qu’embarrassante pour François Fillon et illustre de façon très concrète ce que Marx disait de l’état bourgeois, à savoir qu’il n’est au final qu’un conseil d’administration de la classe capitaliste.

Le temps est fini de la démocratie représentative qui au final ne représente qu’elle-même. Prenons exemple sur les révolutionnaires de La Commune qui ont placé à leur tête des travailleurs issus de leurs rangs, payés au même salaire que des travailleurs qualifiés et révocables à tout moment. C’est cela la démocratie réelle, couplée à la gestion collective et rationnelle des moyens de production.

Share.

About Author

Laisser une réponse