Réunion publique : Régression sociale et répression anti-syndicale. Comment résister ?

0

Les Mardis du marxisme reprennent, le 1er mars 2016.

Selon le gouvernement, l’État d’urgence sera maintenu jusqu’à l’éradication définitive du terrorisme. Or, Daesh, Al Qaeda et les mouvements semblables sont nés de la dévastation d’une longue série de guerres impérialistes. Ils ne disparaitront pas de sitôt.

L’État français arme et finance des milices « fondamentalistes » quand cela l’arrange (Afghanistan, Libye, Syrie). Et pourtant, au moyen d’une vaste manipulation de l’opinion publique, Hollande se sert du prétexte « anti-terroriste » pour remettre en cause des libertés fondamentales.

A l’instigation du gouvernement, les « huit de Goodyear » ont été condamnés à de la prison ferme pour avoir réagi vigoureusement mais sans violence contre la fermeture du site et la suppression de 1200 emplois. Les salariés de nombreuses autres entreprises font face aux comportements de plus en plus répressifs des employeurs et de l’État. L’histoire nous montre que des régimes d’exception se retournent toujours contre les travailleurs. Ils servent à discipliner la société, à intimider ceux qui résistent.

La désindustrialisation continue. Le chômage s’aggrave. La dégradation  des conditions de travail, du système de santé, des retraites et allocations est constante. Cette régression exige la limitation des droits du mouvement ouvrier comme le droit de manifester, le droit de se syndiquer et le droit de grève. La politique du gouvernement est façonnée par la cupidité des capitalistes.

Comment résister ? Quel programme pour combattre le capitalisme ?

Pour en débattre, La Riposte organise une réunion publique

avec Fabien Lecomte, délégué départemental CGT La Poste 78 et PCF, et Greg Oxley, PCF 75.

Mardi 1er mars, 19h30. Adresse : 57 rue des Vinaigriers, Paris 10e (local de la section PCF)

La réunion se terminera, comme d’habitude, avec un pot fraternel !

Share.

About Author

Laisser une réponse