Solidarité avec Hallel Rabin !

Print Friendly, PDF & Email

Bonjour,

Je m’appelle Hallel Rabin. Je suis une jeune « refuseuse » de 18 ans d’un kibboutz israélien et demain je serai envoyée en prison par l’armée israélienne. Juste avant Rosh Hashana, le Nouvel An juif, j’ai refusé de rejoindre l’armée israélienne et j’ai été détenue dans une prison militaire pendant les vacances. J’ai déjà été emprisonnée pendant 14 jours, car je ne veux pas devenir soldat pour l’occupation de la Palestine. J’ai présenté une demande d’exemption pour des raisons de conscience, mais les militaires ont refusé de l’accorder. Au lieu de cela, j’ai été envoyée en prison à plusieurs reprises afin de me briser le moral. Demain, je serai incarcérée pour la troisième fois en un mois.

Nous vivons dans une période de changement et de lutte. Partout dans le monde, les jeunes se battent pour une vraie démocratie et utilisent la désobéissance civile pour combattre le racisme et l’injustice. Mais pour les Palestiniens, les injustices du passé continuent de prévaloir. Dans les territoires occupés par Israël, les droits de l’homme et les libertés fondamentales sont constamment bafoués, tandis que les Palestiniens sont privés du droit de vivre librement.

J’ai été élevée dans les valeurs de liberté, de compassion et d’amour. Se battre pour maintenir une autre nation en esclavage contredit ces valeurs. Pendant trop longtemps, le bon peuple d’Israël a accepté de participer aux atrocités commises sous l’occupation. Je suis consciente que mon refus est un geste personnel de petite échelle, mais je souhaite être un exemple du changement que je veux voir dans le monde et montrer qu’une autre voie est possible. Les petites gens font de grands changements. Il est temps de le crier haut et fort : il n’existe pas de bonne répression, il n’existe pas de racisme justifiable et l’occupation israélienne est inacceptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *