La Riposte publie « La révolution trahie », de Léon Trotsky

1

Sortie début septembre. Passez commande maintenant !

Début septembre, La Riposte publiera une nouvelle édition du chef d’œuvre de Léon Trotsky sur les causes et la nature du stalinisme : La révolution trahie. Ce livre a été publié pour la première fois en 1936. Notre édition comprendra une préface, rédigée par nos soins, rappelant le contexte historique de l’époque.

La dégénérescence bureaucratique de la révolution russe est l’un des arguments les plus puissants dont se sert la classe dirigeante contre les idées du communisme. Les capitalistes et leurs intellectuels s’appuient sur cette expérience pour affirmer que le renversement du système capitaliste déboucherait inévitablement sur une dictature bureaucratique. La révolution trahie est l’une des meilleures réfutations de cette idée. Trotsky y explique d’un point de vue marxiste quels étaient les facteurs économiques, sociaux et culturels qui ont déterminé la réaction stalinienne. Il montre qu’elle n’était pas inscrite dans les idées du marxisme, mais découlait d’un ensemble de conditions objectives – à commencer par l’isolement de la révolution russe après la défaite des révolutions allemande et chinoise.

Notre édition sera disponible aux alentours du 10 septembre, au prix de 12 euros (frais de port inclus). Nous la présenterons sur notre stand à la Fête de l’Humanité. Mais pour couvrir autant que possible les frais d’impressions, nous lançons dès aujourd’hui une prévente du livre. Aidez-nous à publier La révolution trahie ! Passez commande !

Vous pouvez commander le livre en ligne (ici) ou par courrier postal en nous envoyant un chèque de 12 euros (à l’ordre de « La Riposte ») et vos coordonnées postales à :

La Riposte
11 rue Monte-Cristo
75020 PARIS

Merci pour votre solidarité !

La Riposte

Share.

About Author

Un commentaire

  1. Morgan Termeulen on

    Cet ouvrage, à mon sens essentiel, prouve à l’évidence qu’une analyse sérieuse du stalinisme ne saurait se passer de l’héritage politique et intellectuel de trotsky, n’en déplaise à certains qui, sans apporter la moindre ébauche d’une preuve ou d’un argument, avancent à la légère que la page du stalinisme a été tournée et dûment analysée. la préparation du congrès 2016 est la dernière et plus flagrante illustration que tel n’est -hélas !- pas le cas. il serait néanmoins souhaitable de faire connaître aux membres du pcf le parcours de trotsky afin de démonter les fables qu’ont fait courir les staliniens à son sujet pendant une trop longue période, notamment en se donnant les moyens de diffuser largement son autobiographie “ma vie”. Il s’agit juste de rétablir un certain nombre de vérités historiques sans toutefois nous poser en donneurs de leçons, ce qui contribuerait à éviter l’amalgame presque automatique et ô combien compréhensible entre trotskysme et NPA, qui est au trotskysme ce que macdo est à la gastronomie…

Laisser une réponse