Test de l’été : es-tu un.e bourgeois.e ?

Print Friendly, PDF & Email

C’est l’été, l’heure de fêter les congés payés, étendu.e sur une plage en lisant son magazine préféré et son lot de numéros spéciaux avec des quizz en tout genre. La Riposte, à qui l’on reproche bien souvent d’aller à contre courant, prend ces critiques à coeur et t’offre, pour ton plus grand bonheur, son grand test de personnalité de l’été(*) : madame, monsieur, camarade, es tu un.e grand.e bourgeois.e ?

  1. Capital économique  

– Possèdes-tu un portefeuille de valeurs mobilières ?

– Disposes-tu au moins d’une personne à temps plein pour tes besoins domestiques ?

– En plus de ta résidence principale, disposes-tu d’au moins deux autres résidences ?

– Es-tu assujetti.e à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ?

– Possèdes-tu des biens mobiliers ou immobiliers à l’étranger ?

  1. Capital familial et social  

– Connais-tu les prénoms de tes arrière-grands parents ?

– Pendant l’enfance, as-tu passé des vacances en compagnie de cousins et de cousines dans des maisons de famille ?

– Participes-tu à des dîners au moins deux fois par semaine ?

– Es-tu membre d’un cercle auquel tu aurais été présenté.e par des parrains ?

– As tu des membres de ta famille qui soient de nationalité étrangère ?

  1. Capital culturel  

– Es-tu un.e ancien.ne élève d’une grande école ?

– Enfant, tes parents t’emmenaient-ils dans les musées de façon régulière ?

– Vas-tu au théâtre, au concert ou à l’Opéra au moins une fois par mois en moyenne ?

– Achètes-tu des œuvres d’art ou des antiquités ?

– Parles-tu au moins deux langues étrangères ?

  1. Capital symbolique 

– Es-tu dans le Bottin Mondain ?

– Des rues portent-elles le nom de membres de ta famille ?

– Ta famille dispose-t-elle d’une maison de maître ?

– Es-tu membre actif d’une société caritative ?

– Es-tu membre de la Légion d’honneur ?

Réponses:

  1. Tu as des Oui dans chacune des 4 catégories : attention, tu es un.e Bourgeois.e, un.e vrai.e ! Ceci dit, on ne choisit pas sa famille. Tu peux alors choisir la voie de la rédemption, étudier le marxisme, comprendre d’où tu viens pour finalement renier et être renié.e par les tiens. Mais tu peux aussi avoir choisi de fanfaronner du haut de ton piédestal, de t’engager avec les tiens pour préserver les intérêts de ta classe. Méfie toi : à la fin, c’est nous qu’on va gagner. Et là, tu fanfaronneras moins.
  2. Tu as un max de Oui dans la première partie mais que des Non dans les autres : tu es un.e parvenu.e, un.e nouveau.lle riche. Oui, tu as accumulé un max d’argent, oui, tu as ouvert des comptes offshores, mais cela ne suffit pas pour faire de toi un membre de la classe dirigeante, de la grande bourgeoisie. A moins d’un bon mariage, tu vas ramer pour t’intégrer. Patience, cela peut prendre plusieurs générations. Mais d’ici là, on t’aura probablement déjà attrapé.
  3. Tu as un max de Oui dans la 3è partie, que des Non dans la 1ère : sans faire forcément de toi un.e bobo, tu fais partie de la petite bourgeoisie ou de la classe moyenne, comme on dit. Ou plutôt la couche de la classe ouvrière qui a le moins la tête sous l’eau, celle qui a pu accéder aux études supérieures, puisque la “classe moyenne”, ça n’existe pas vraiment. N’envie pas les 2 précédents, ce n’est pas ton camp.
  4. Tu n’as quasiment que des Non : comme pour les bourgeois, la reproduction sociale a probablement battu son plein. Sauf qu’issu.e d’une famille de la classe ouvrière, tu en es devenu.e un.e de ses membres. La raison ? Ta force de travail et celle de tes pairs a permis aux deux premiers de devenir ce qu’ils sont. Pas de panique. Organise toi. Les communistes ne veulent pas une part du capital économique. Ils veulent engager la bataille pour le pouvoir économique, transformer le régime de production des richesses pour qu’il devienne l’affaire de tou.te.s. Et ça, les bourgeois, ça les fait flipper.

(*) En réalité, le questionnaire est extrait du très bon livre de M. Pinçon et Me. Pinçon-Charlot, Sociologie de la bourgeoisie, La Découverte, Paris, 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *