Victoire de la CGT aux élections professionnelles des TPE

0

Certes, seuls 330 928 salariés sur plus de 4,5 millions concernés sont allés voter  pour les élections professionnelles dans les très petites entreprises de moins de 11 salariés (TPE) qui se sont déroulés entre le 30 décembre 2016 et le 20 janvier 2017, soit 7,35 % de participation, ce qui reste faible et à analyser. Entre 2012 et 2016, la participation décline de 10,38% à 7,35%. Une baisse de 3%. Cette réalité n’est pas que le fait d’un manque d’information, ou d’engagement des équipes syndicales surtout de la CGT, mais plus probablement le reflet de la réalité du monde des TPE et sans doute plus largement de la période, où il y a peu de luttes et plus encore de précarité, surtout dans ce champ, du monde du travail.

Lors de ce vote, les salariés étaient appelés à élire leurs représentants dans les commissions paritaires, désigner les juges prud’homaux du collège salarié et les organisations syndicales qui vont les  représenter pour négocier leurs droits et les conventions collectives. Ce droit de vote pour les salariés des TPE n’existe que depuis 2012, année de la première élection. La CGT était déjà arrivée en tête lors de ce scrutin, confortant ainsi sa place de première organisation syndicale en France.

Cependant les résultats sont sans équivoques la CGT reste en tête avec 25,12 % et laisse à 10 points derrière nationalement, la CFDT à 15,49 %, FO à 13,01 %… Si la CGT perd 4 points depuis 2012, la CFDT et FO en perdent aussi, au profit de l’UNSA qui obtient 12,49 % des suffrages. A noter le score assez faible de Solidaires qui n’obtient que 3,50% (-1%), et la CGC 3,38 %.

Ce résultat permet de renforcer la CGT dans sa lutte contre la régression sociale infligée par le système capitaliste. En réponse aux résultats positifs de la CGT, c’est le silence dans les grands médias qui s’est imposé ! La CGT a gagné les élections professionnelles des TPE et pourtant… Les journalistes, les experts, certains responsables politiques et surtout le patronat, s’en frottaient les mains d’avance. Et si la CGT perdait les élections des TPE de 2016 ? Et pour cela, nous avons pu tous vérifier le professionnalisme du gouvernement pour que les travailleurs des TPE ne puissent pas utiliser leur droit de vote : faible information, report des élections au milieu des fêtes de fin d’année…

On aurait au moment des primaires de droite et de la gauche, préféré peut être des débats entre les différents représentants syndicaux aux heures de grande écoute ! Mais non, les travailleurs des TPE ont été véritablement méprisés par les médias et le gouvernement. Il ne faut pas s’en étonner. Pas de chance pour tout ce beau monde, la CGT arrive en tête ! 25 % des travailleurs des TPE qui ont voté ont choisi de voter pour un syndicat dont les militants ont été insultés et traités de voyous, de preneurs d’otages et même de terroristes, pendant la mobilisation contre la Loi Travail. Alors bravo à tous les militants de la CGT qui ont mené campagne dans l’indifférence générale des médias et une mise en garde à tous ceux qui se réjouissaient d’avance d’une défaite de la CGT !

Laurent Gutierrez CGT Educ’action 21

 

Share.

About Author

Laisser une réponse