L’Adhésion à La Riposte

0

La rentrée est toujours une période d’activité intense pour La Riposte. La Fête de l’Humanité y oblige. La Fête est maintenant derrière nous, mais pendant les mois à venir, nous avons plusieurs défis importants à relever. En plus du travail habituel de l’association – la production du journal et de brochures, l’animation du site internet, l’organisation de réunions publiques, etc. – nous voulons faire en sorte que La Riposte soit beaucoup mieux connue et diffusée auprès de ceux qui sont en première ligne des luttes dans les entreprises et les services publics. De ce point de vue, l’apport, en expérience et en idées, des militants de La Riposte qui sont impliqués dans la CGT est très important.

Le prochain congrès du PCF sera l’occasion, comme lors des congrès précédents, de soumettre notre analyse de la situation en France à la discussion dans les sections du parti, sous la forme d’un texte alternatif. Afin d’être validé, ce texte aura besoin, dans un premier temps, de plusieurs centaines de signatures. Il défendra l’idée qu’il faut rompre avec la vision réformiste de la lutte contre le capitalisme et l’Union Européenne et réarmer le parti d’un programme communiste. Le parti devrait poser la question de la propriété publique des banques, de l’industrie, et de tous les grands groupes capitalistes qui dominent la société et clarifier sa position au sujet de l’Union Européenne. L’acharnement de cette vaste machine bureaucratique contre le peuple grec est une preuve irréfutable de son caractère réactionnaire. L’Union Européenne est au service des riches et des puissants. Elle œuvre à la destruction de toutes les conquêtes sociales.

Elle veut balayer tout ce qui fait obstacle aux profits de la classe capitaliste. La Riposte exprime le point de vue des camarades pour qui le programme du PCF devrait tenir pleinement compte de cette réalité, ce qui n’est pas le cas actuellement. L’expropriation des capitalistes ne figure plus dans le programme et le « discours » du PCF depuis une bonne vingtaine d’années. Pour nous, l’incorporation dans le programme du PCF de la nationalisation des grands groupes de la finance, de l’industrie et du commerce – ce qui signifierait, de fait, la fin de l’Union Européenne – est un enjeu crucial de la lutte des communistes contre le capitalisme. Au niveau de la CGT, la nécessité d’une réorientation de la confédération dans le sens d’un syndicalisme militant et révolutionnaire se pose dans des termes similaires.

Malgré la faiblesse de ses moyens et les difficultés auxquelles elle a été confrontée, La Riposte a fait beaucoup de travail au cours de la dernière période. Pour poursuivre son développement et donner plus de force à la lutte pour les idées du marxisme, l’association a besoin d’augmenter ses effectifs.

Or, dernièrement, nous avons pris conscience que le nombre de militants qui « suivent » La Riposte et qui s’identifient à sa démarche est hors de toute proportion avec ses effectifs réels. Lors d’une tournée en Normandie, par exemple, plusieurs camarades qui venaient de rejoindre La Riposte nous ont fait comprendre que, pour eux, ils en faisaient déjà partie depuis un moment ! Ainsi, il semblerait que nous avons beaucoup d’« adhérents » qui sont, en fait, des sympathisants que nous ne connaissons pas et qui ne participent pas directement au travail de l’association.

Camarades lecteurs et lectrices, vous qui connaissez les efforts de La Riposte pour participer à la lutte contre le capitalisme et pour faire avancer les idées du marxisme dans le mouvement ouvrier, prenez contact avec nous (riposte.mail@gmail.com) et engagez-vous plus directement dans ce combat !

Votre expérience, vos idées, votre détermination, permettront de mettre La Riposte sur des bases militantes et organisationnelles plus solides et plus efficaces.

Share.

About Author

Laisser une réponse