Corrèze, Yvelines : salariés de La Poste en lutte !

0

Ce matin (du 26 mai), 9 facteurs sur 11 se sont mis en grève à La Poste de Seilhac (Corrèze). Après le dépôt d’un préavis de grève la semaine dernière (à La Poste, le préavis doit être donné 5 jours avant la grève), les postiers ont été reçus par la direction le jeudi 22 mai sans que cela n’apporte quoique soit!

Leur revendication principale est pourtant simple. Elle porte sur un poste CDI tout de suite et un autre ultérieurement, prochainement, en conséquence du départ en retraite d’un postier. Cela semble plus que raisonnable, surtout que les gens qui cherchent un emploi ne manquent pas dans ce pays. Pourtant la direction leur rétorque que leur bureau de poste est pratiquement en sureffectif.

En trois mois les facteurs ont décompté 13 tournées « à découvert » (c’est-à-dire qui n’ont pas été effectuées) et une surcharge de travail dès qu’il y a une absence dans l’équipe. Les tournées « sécables » (les tournées affectées par une absence sont réparties parmi les autres facteurs, augmentant d’autant leur charge de travail) deviennent la règle plutôt qu’un moyen exceptionnel de faire face aux absences. Le résultat est qu’il y a des tournées non effectuées ou une surcharge de travail épuisante et anxiogène pour les postiers.

Ce matin les grévistes se sont réunis et, avec l’appui d’un camarade de La Riposte présent au nom de l’UL CGT de Tulle, ont mis sur papier leurs revendications. L’appel à la solidarité lancé par le camarade de l’UL a été relayé et les postiers ont reçu le soutien de syndicat de fonctionnaires territoriaux, de l’hôpital, de la banque populaire, des impôts etc. Cette initiative a permis aux grévistes de se sentir moins seuls. Après avoir été reçus par le maire de la commune et par M. Combes (Maire de Tulle et conseiller spécial auprès de l’Elysée), les facteurs ont décidés de poursuivre le mouvement mercredi matin. Pour étendre et rendre leur mouvement plus fort, nous les aiderons à aller distribuer le tract auprès de leurs collègues d’autres bureaux qui subissent la même chose! D’autant plus qu’un camarade de la FAPT, militant de La Riposte était, de son côté, présent à Méré (78) pour soutenir des postiers qui ont des revendications similaires, et cet échange entre grévistes de la Corrèze et des Yvelines montre que des revendications sur les conditions de travail et sur la nécessité d’embauches en CDI existent sur tout le territoire.

La Riposte soutient fermement ces mouvements et met en œuvre tout ce qu’elle peut pour permettre une convergence des luttes. Comme le dit le tract de la FAPT, « les salariés souffrent tous du même mal et il se nomme capitalisme » .

Pour envoyer vos messages de soutien: cgt-ultullewanadoo.fr, ou en écrivant un commentaire en dessous de ce texte, que nous transmettrons aux grévistes des deux départements.

150526 recto de relevons la tete SEILHAC

 

Sylvain Roch

UL CGT de Tulle et PCF

Share.

About Author

Laisser une réponse