Lutte contre le CPE : six messages de solidarité internationale

0

A nos camarades français de La Riposte

C’est avec un immense intérêt que nous suivons les évènements de la France en révolte, qui sont une source d’inspiration révolutionnaire pour la jeunesse et les salariés du monde entier.

Ces évènements justifient la ferme confiance que vous avez placée dans le rôle révolutionnaire de la classe ouvrière française. Ils confirment aussi vos perspectives, vos idées et vos mots d’ordre.

La justesse des idées et des perspectives est le facteur le plus déterminant pour une tendance marxiste comme la votre. C’est pourquoi les camarades grecs sont fiers du travail et des progrès que vous avez réalisés au cours de ces derniers mois. Nous sommes sûrs que vous serez en mesure de donner au mouvement ouvrier et à la jeunesse ce qui lui manque : un programme clair et une direction déterminée à lutter jusqu’au bout.

Levez le drapeau de Marx, Engels, Lénine et Trotsky !
Vive le mouvement ouvrier français et la jeunesse en lutte !

Le 03/04/06

Comité de rédaction de Marxistiki Foni – le journal des marxistes grecs.

****

Vive la lutte des étudiants et des travailleurs de France !

Il n’y pas de capitalisme sans précarité et sans exploitation !

En avant vers une grève générale de 24 heures des travailleurs et de étudiants !

Quel formidable mouvement que celui amorcé par la jeunesse étudiante, depuis de nombreuses semaines, contre le CPE, ce contrat de première exploitation.

Rarement, sinon jamais depuis 1968, on n’a assisté à une telle mobilisation parmi les jeunes étudiants et lycéens.

Mais la jeunesse de 2006 n’est plus celle de 1968. Une grande partie des étudiants, à l’opposé des années 60, a aujourd’hui un pied dans la monde du travail, celui des boulots les plus précaires, où sévit l’arbitraire et l’insécurité. Ce sont là des conditions que le système impose à la jeunesse, si elle veut pouvoir financer ces études.

L’annonce du CPE par la gouvernement de la droite a donc très bien été compris par la jeunesse : tu galéreras non seulement pendant tes études, mais aussi après. Les petits boulots pendant les études ne sont pas l’antichambre d’une belle carrière après l’obtention du diplôme ! Ils sont plutôt une mise en condition à un avenir fait d’incertitude, de bas salaires et de souffrance. Ce message intolérable a mis le feu dans les amphis et les bahuts.

Cette révolte contre l’exploitation du capitalisme, car c’est de cela qu’il s’agit, peut s’étendre à une critique de la société capitaliste dans son ensemble. Aujourd’hui, nous devons comprendre qu’il ne peut avoir de société capitaliste sans la précarité et l’insécurité généralisée. Le capitalisme ne peut exister sans sacrifier la santé, l’intégrité physique et mentale des travailleurs.

La jonction du mouvement des jeunes avec celui du mouvement ouvrier est un acquis considérable. Il contient un germe le début d’un mouvement plus ample du salariat et des étudiants contre toute la politique de la droite au gouvernement.

Le gouvernement, avec l’appui du Président Chirac, tente de manœuvrer avec comme objectif de piéger une partie du mouvement étudiant et syndical dans un « dialogue » avec l’UMP et préparer le terrain à une division du mouvement. C’est là réaction d’un régime aux abois. La manœuvre surréaliste de Chirac, vendredi soir – promulguer la loi sur le CPE et, en même temps, demander son « amendement » – n’est pas une preuve de force, mais plutôt de faiblesse – et peut ainsi précipiter sa chute.

Les jeunes et les syndicats ne semblent pas très impressionnés par cette manœuvre. La journée d’action du 4 mars doit être un succès. Pour cela, elle doit se transformer en une grève générale de 24 heures et viser au renversement de ce gouvernement de droite.

Depuis le début, les marxistes belges regroupés autour de Vonk et L’Unité Socialiste suivent activement les évènements en France. Nous suivons aussi les interventions des camarades de La Riposte dans ce mouvement. Sachez que vous avez tout notre soutien. Nous continuerons à vous aider après le travail ponctuel de nos militants à Lille, Paris et Amiens. Votre intervention dans ce mouvement, le rôle que peuvent y jouer nos camarades sera très probablement le début d’un changement important dans l’évolution de notre organisation en France. Que 2006 soit l’année d’un progrès considérable des marxistes français !

Vive la lutte des jeunes et des travailleurs de France !

Battons la droite et imposons un gouvernement de la gauche avec un vrai programme de transformation socialiste de la société !

Vive le travail de nos camarades de La Riposte !

Erik Demeester, rédacteur en chef de Vonk

3 avril 2006

****

Message de solidarité avec la lutte contre le CPE

Université Autonome de Barcelone (UAB)

La section syndicale de l’UAB salue les mobilisations de la jeunesse et des travailleurs français pour le retrait du CPE. La riposte massive et puissante des étudiants et des salariés signifie, dans la pratique, que ce contrat est mort-né. La journée de lutte du mardi 4avril est une nouvelle étape dans la lutte pour le retrait définitif du CPE. Nous vous envoyons tout notre soutien et toute notre solidarité dans votre lutte contre cette attaque de la classe dirigeante.

Démission du gouvernement Villepin ! Dissolution de l’Assemblée nationale !
Pour un gouvernement de gauche avec une politique socialiste !

Lluís Perarnau
Secrétaire à l’organisation de la section UGT de l’Université Autonome de Barcelone

Version originale :

Solidaridad con la lucha contra el CPE desde la Universitat Autònoma de Barcelona

Esta sección sindical saluda las movilizaciones de la juventud y los trabajadores franceses por la retirada de la ley del Contrato de Primer Empleo. La respuesta masiva y contundente de los estudiantes y los trabajadores ha logrado, en la práctica, que este contrato esté muerto antes de su aplicación. La jornada de lucha de mañana martes, 4 de abril, es un nuevo paso en esta lucha por la anulación total de la ley. Todo nuestro apoyo y solidaridad a la lucha de los estudiantes y los trabajadores contra los ataques a la clase obrera.

¡Dimisión del Gobierno de Villepin ! ¡Disolución de la Asamblea Nacional !
¡Por un gobierno de izquierdas con una política de izquierdas !

Lluís Perarnau
Secr. Org. Sección sindical UGT
Universitat Autònoma de Barcelona

****

Cher camarades,

La jeunesse et les travailleurs américains suivent avec enthousiasme les évènements qui se déroulent en France. Cet héroïque mouvement de la jeunesse, qui a désormais l’appui du massif mouvement ouvrier, est une source d’inspiration pour nous tous.

Vous ne devez pas laisser passer le CPE, cette attaque réactionnaire. Nous savons trop bien, aux Etats-Unis, quelles sont les conséquences de ce genre de législations ! Surtout, si vous parvenez à empêcher la mise en œuvre de cette contre-réforme, ce sera une source d’inspiration pour les milliers de travailleurs, aux Etats-Unis et dans le monde, qui subissent le même type d’attaques.

En même temps, il nous semble clair que ce qui est en cause n’est pas uniquement le CPE. Le CPE n’est qu’un reflet du mépris de la classe capitaliste pour le salariat et la jeunesse. En même temps, c’est une confirmation du fait que, sous le capitalisme, seuls les profits comptent, et non les besoins de ceux qui travaillent dur. Ce mouvement massif doit continuer de croître, et il faut lui donner une orientation claire. C’est une occasion, non seulement d’en finir avec ce gouvernement réactionnaire, mais aussi de changer une fois pour toutes l’ensemble de la société française. A bas le gouvernement Villepin ! Pour un gouvernement des travailleurs pour les travailleurs !

Nous suivons de près les analyses publiées sur le site de La Riposte. Nous avons de nombreuses leçons à tirer de la lutte en France. La France peut montrer le chemin au mouvement ouvrier international ! Assez de l’arrogance de Villepin et Sarkozy ! Assez d’exploitation ! Non au capitalisme ! Pour une France socialiste dans une Fédération socialiste européenne et mondiale !

Solidarité !

Le 29 mars 2006

John Peterson, rédacteur en chef du Socialist Appeal (Workers International League) 
www.socialistappeal.org

****

Camarades,

Le soulèvement massif des jeunes et des salariés, en France, suscite toute notre attention et notre solidarité. Nous condamnons les arrestations de lycéens et d’étudiants. Quel est leur crime ? Ils défendent leurs droits à des conditions de travail décentes.

La lutte de la jeunesse et des salariés de France est un magnifique exemple pour les peuples de toute l’Europe et du monde entier. Elle montre comment faire obstacle aux attaques des capitalistes contre nos droits et nos acquis sociaux.

La solidarité internationale est à l’ordre du jour ! Votre lutte est la notre !

Le 30 mars 2006

Manuel Reichetseder, membre de la Jeunesse Socialiste de Linz (Autriche), et rédacteur du journal Der Funke

****

Chers amis et camarades !

Sur ordre du patronat, le gouvernement français attaque les salariés et les jeunes. Les autres gouvernements européens ne sont pas meilleurs. Au cours des dernières années, les salariés et les jeunes ont été sur la défensive, partout en Europe. Votre mouvement est très important pour le mouvement ouvrier du monde entier. Votre lutte courageuse contre le CPE est l’objet de toute notre attention. Vous nous rappelez que les contre-réformes ne sont pas une fatalité – on peut s’y opposer ! Les travailleurs et la jeunesse d’Europe vous regardent avec respect.

Amis et camarades ! Votre lutte est notre lutte ! Vous avez notre solidarité ! Vive l’unité des étudiants, des lycéens et des travailleurs !

Pour l’abolition du CPE ! Pour une gouvernement des travailleurs !

Vive la solidarité internationale !

Le 30 mars 2006

Lukas Riepler, président de la Jeunesse Socialiste en Vorarlberg (Autriche)

Share.

About Author

Laisser une réponse